Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La santé de tous (1ère partie)
Quelques petits ennuis de santé bénins ne sont pas une réparation de nos fautes graves. Par contre, les maladies sévères, sont une conséquence d'actes importants, nuisibles à autrui.

Avant la réincarnation de l'âme, nous décidons le moyen de compenser nos fautes graves par la maladie, ce peut être un cancer par exemple.Si nous pensons que le mal est dû à notre alimentation, nous n'avons pas tort non plus. Notre alimentation joue un rôle, mais elle seule ne peut garantir l'absence de maladie si celle-ci a été choisie . La maladie sera quelquefois sans rapport avec l'alimentation ou avec des nuances.

On choisit de compenser nos fautes de différentes manières, suivant le degré de la faute. Ce peut être un handicap ou une maladie de quelques années ou plus.

Le genre de maladie n'est pas vraiment choisi car on ne sait ni laquelle, ni la durée exacte de cette épreuve, ni si elle sera douloureuse ou invalidante. On choisit seulement les périodes dont la durée varie entre 1 à 5 ans, 6 à 14 ans, 15 à 30 ou 31 à la fin de vie.

Plon

Partager cet article

Repost 0